Jimme O’Neill

from the Silencers

Jimme O'Neill
  • Scène acoustique

    intérieure

    Scène acoustique intérieure

  • Rock, Pop, musique celtique

    Rock, Pop, musique celtique

  • Ecossais

    et breton !

    Écossais de naissance vivant en Bretagne

  • Jimme o’Neill

    YouTube

    YouTube

Jimme O’Neill est un auteur compositeur interprète et musicien né à Glasgow en Écosse.

Il est le leader et chanteur du groupe The Silencers depuis 1984, groupe phare de la scène rock écossaise, à son apogée vers la fin des années 1980 et le début des années 1990.

De 2013 à 2018 il est également le chanteur guitariste du collectif The Celtic Social Club.

Après plusieurs années passées au cœur du mouvement rock londonien, il fonde The Silencers, avec Cha Burns, ex-guitariste de Fingerprintz, Martin Hanlin et Joe Donelly. Le groupe sort son premier album A letter from Saint Paul sur lequel figure le tube international « Painted Moon », une réaction personnelle à la guerre des Malouines. Leur identité écossaise est un puissant levier en Europe, où ils sont disque d’or, et aux États-Unis mais pour le milieu musical londonien, la place est prise par Simple Minds et ils ne sont « pas assez méchants, pas assez arrogants pour plaire aux journalistes anglais, comme l’était Oasis par exemple ».

Progressivement, le groupe se recentre sur l’Écosse et la France, où sont enregistrés deux albums. Mais le rock mélodique défendu par The Silencers ou les aînés de Simple Minds se voit écarté par la période grunge, portée par Nirvana au début des années 1990. En 1990, Bulletproof Heart, chanson enregistrée par Jimme à l’époque des Fingerprintz et qui évoque les « troubles » en Irlande, est un hit en Europe. Durant les années 1990, le groupe continue de tourner à travers l’Europe et de réaliser de nouveaux albums. Le single du quatrième album, I Can Feel It, trouve le succès. Les musiciens changent et le groupe accueille les enfants de Jimme, son fils James puis sa fille Aura.

Jimme O’Neill change de vie en changeant de siècle. Par amour, il quitte l’Écosse et s’installe dans la campagne bretonne entre Rennes et Nantes. Il compose des mélodies acoustiques, peint et expose ses œuvres, s’essaye aussi à la littérature. Reconnu pour ses talents d’auteur et compositeur, il écrit des chansons pour des artistes de renom comme Lene Lovich, Paul Young, Rachel Sweet et Manfred Mann.

En 2008, Jimme O’Neill sort un album solo, intitulé Real. Principalement composé en Bretagne, il est produit par Keltia Musique. Parallèlement aux Silencers, il chante aussi en langue française avec un groupe Breton, Les Balles d’Amour et a participé aux albums Le Banquet de cristal et La Fête au village de Red Cardell. En 2010, il monte un nouveau groupe de compositions et de reprises country rock : The Honkytonk Hicks. Un album autoproduit sort en avril 2011.

En 2014, Jimme O’Neill participe à The Celtic Social Club, une création scénique pour le festival des Vieilles Charrues. Le projet, initié et dirigé par Manu Masko, abouti à l’enregistrement d’un premier album produit par Keltia Musique, un CD/DVD live et un nouvel album en 2017. Avec le Celtic Social Club, il se produit en France, dans les festivals et réalise quelques tournées internationales, jusqu’en 2018.

Jimme O’Neill en images…

Festival Cry Baby Cry Pissy-Pôville